Piments

Le piment, un produit toulousain

Une agricultrice, qui cultive une trentaine de variétés de piments, s’est installée sur le carreau des producteurs du Grand Marché. Rencontre.

Cécile Parise est issue d’une famille d’agriculteurs. Après des études en histoire de l’Art et un master 2 en poche, elle décide de finalement se consacrer à l’agriculture. Elle cultive aujourd’hui une trentaine de variétés de piments (dont certains parmi les plus piquants du monde), des courges (les courges acorn ou la Melonette jaspée de Vendée par exemple), et une quinzaine de variétés d’aubergines. Ces variétés viennent d’Asie, d’Afrique, d’Amérique du Nord ou du Sud, et se développent très bien à Castelmaurou.

« Ma sensibilité pour l’art est ce qui me pousse à toujours être en recherche de légumes aux formes et couleurs différentes, de créer des mélanges de produits aussi jolis à regarder que bons à manger. Et les poivrons, aubergines, piments et courges sont les produits que je prends le plus de plaisir à cultiver, car les variétés sont innombrables et les goûts toujours différents. La notion de goût est d’ailleurs primordiale pour moi ! », explique Cécile Parise.

Pour elle, s’installer sur le carreau du Grand Marché est l’occasion de faire découvrir ses produits à un éventail plus vaste de clients, qu’ils soient restaurateurs ou vendeurs. 

A lire également

ACTUALITÉ
20/02/2020

Formations

ACTUALITÉ
29/03/2021

Conférence de presse sur la RSE